Nous vivons dans la 5e dimension

cubes imbriqués dans plusieurs dimensions

Pendant de nombreuses années, j’ai gardé un modèle particulier d’évolution consciente humaine que j’ai entendu une fois. Lisez à ce sujet dans mon article ici : La singularité et la cinquième dimension. Il explique comment l’humanité est en train de passer de la 3ème à la 5ème « dimension » et ce que cela signifie réellement. Et, notez que, comme je l’ai mentionné, cela ne doit pas être pris comme une sorte de chose spirituelle du nouvel âge, mais peut tout aussi bien être un modèle de progrès technologique et l’évolution nécessaire de la conscience pour y faire face.

Retour dans la 3e dimension

En bref, la 3D est l’endroit où les choses se sont faites en s’inspirant d’eux, en y réfléchissant, en se mettant dans l’ambiance, puis en travaillant dur pour faire ce qu’il faut. Esprit -> Pensée -> Emotion -> Effort -> Effort -> Manifestation. L’idée à l’ancienne de : si vous vous y mettez et travaillez dur, vous verrez des récompenses dans la vie, après quelques années. Faire de grandes choses exigeait d’importants investissements en efforts physiques et en temps.

Passage dans la 4e dimension

4D a permis d’accélérer les choses. Vous avez toujours besoin d’inspiration et de réflexion, mais les choses commencent déjà à se passer quand vous êtes vraiment d’humeur, et vous mettez les autres dans la bonne humeur. Pensez publicité et pensez Internet du jour au lendemain. Esprit -> Pensée -> Émotion -> Manifestation. La quantité de travail investie dans quelque chose n’est plus un facteur aussi important. Facebook vaut plus de deux fois plus que General Motors, même si c’était un effort beaucoup plus petit. En même temps, ce qui est là peut s’effondrer très rapidement, quand soudain les gens se sentent différents à son sujet. Le printemps arabe. De puissants régimes centralisés peuvent être renversés presque du jour au lendemain.

Notez que je dis, plus ou moins, que nous sommes déjà entrés dans cette phase. C’est plus ou moins l’époque de l’Internet.

Mais qu’en est-il de la prochaine étape ? Au cas où vous me suivriez en imaginant que quelque chose comme ça se passe vraiment.

Et maintenant la 5e dimension ?

5D est une accélération supplémentaire. Les choses arrivent quand la pensée devient cohérente. Ce n’est plus tant ce que les gens ressentent réellement ou ce qu’ils font qui compte, ni même ce qu’il y a réellement. La simple pensée pousse les choses dans une autre direction. Esprit->Pensée->Manifestation.

Vous avez peut-être interprété cela comme de la magie instantanée, comme si les choses se matérialiseraient dans l’air au moment où vous y pensez, mais il n’y a aucune raison de les prendre aussi littéralement. Tout comme l’ère d’Internet 4D a effectivement changé les choses, mais pas au point que vos sentiments ont fait surgir les choses de nulle part. Ce n’est pas tant la création directe que l’attraction. C’est un principe d’organisation, pas des superpuissances pieuses. Avec l’arrivée d’Internet, nous avons commencé à être attirés par ce qui était excitant, ou horrible, plus que par ce qui prenait beaucoup de temps et d’efforts à construire. De même, dans la phase suivante, nous nous organisons en nous basant sur autre chose, sur la clarté de la pensée, je dirais.

Alors, 5D, à quoi ça pourrait ressembler ?

J’avais mis en garde contre le fait que nous n’étions pas du tout prêts, que nous devenions fous et/ou que nous nous ferions exploser très rapidement. Et d’une certaine façon, nous le sommes, mais pas de façon aussi dramatique que je l’ai dit.

La folie de groupe est devenue beaucoup plus apparente. De grands groupes de personnes croient vivre dans des réalités qui, pour la plupart des autres, sont de la folie pure et dure. La politique américaine en est un bon exemple. C’est très différent des différentes personnes qui ont simplement des croyances différentes. Ce n’est pas seulement que certaines personnes préfèrent dépenser davantage dans les programmes sociaux et que d’autres préfèrent renforcer les initiatives privées. C’est que les autres gars semblent vivre dans le monde de Looney Tunes et agissent en masse comme si c’était totalement réel pour eux. Et à leur tour, ils imaginent des choses scandaleuses à propos des gens avec qui tu traînes, te voyant comme totalement incapable de gérer les choses comme elles le sont vraiment.

Ce n’est pas seulement que certaines personnes vont à l’église le dimanche et d’autres le samedi, et certaines personnes n’aiment pas le porc. C’est que des groupes émergent apparemment du jour au lendemain et font croire à beaucoup de gens que tous ceux qui ne croient pas aux mêmes choses qu’eux devraient être décapités. Notez que les mêmes personnes seront disposées et capables d’argumenter logiquement en faveur de cette croyance. Ou pensez au groupe assez important de gens qui croient que tous ceux qui croient que tout ce qui est spirituel, métaphysique ou religieux est fou et qu’il n’y a absolument rien à en dire, qu’ils devraient simplement arrêter.

Vous remarquerez que pour beaucoup de ces groupes, un certain système de pensée est ce qui les entoure, et il est peu ou pas intéressant d’essayer de calibrer leurs croyances avec ce qui existe réellement. Ce n’est pas qu’ils ne s’étalonnent pas par rapport à quoi que ce soit, mais ce qu’ils étalonnent, ce sont des collections de pensées, pas ce qui leur semble juste, pas ce qui s’est réellement passé, pas ce que les autres pourraient avoir à dire.

Nous assistons à une scission en plusieurs réalités différentes. Des réalités qui se chevauchent à peine. Les gens vivent dans des mondes avec des règles et des significations radicalement différentes. À bien des égards, la plupart de ces mondes sont des mondes fantastiques. Les gens qui s’y trouvent sont coincés dans la matrice, n’ayant pas vraiment une idée de ce qu’il y a au-delà.

Et vous remarquerez qu’en même temps, nous sommes au bord du désastre. Changement climatique incontrôlable, lié à l’accélération constante de la pollution et à l’épuisement des ressources. Il est fort possible que l’humanité s’éteigne en moins d’un siècle. Et d’une toute autre façon que dans les années 1960, où il semblait que l’humanité pourrait se suicider dans une guerre nucléaire mondiale. À l’époque, la plupart des gens étaient très concentrés sur les réalités des parties au conflit. Aujourd’hui, beaucoup de gens diront que le problème n’existe même pas et que les problèmes importants sont totalement différents, comme le mariage gai ou le fait d’avoir la bonne religion.

Comme prévu, heureusement, tout le monde n’est pas devenu fou. La majorité l’a probablement fait. Oh, pas forcément dans le genre « décapiter les infidèles !!!!! ». Pour beaucoup de gens, leur folie est simplement de rester coincés dans un petit monde où ils ont un emploi, une famille, et ils s’occupent de ces choses, des nouvelles, de regarder Youtube, de planifier leur retraite, et ils ne savent pas vraiment qu’ils sont dans une cabine sur le Titanic et le capitaine est endormi.

Alors, comment on s’y habitue ? Comment s’en emparer ? Comment y survivre ?

Lors de la transition vers l’ère de l’Internet 4D, il y a eu quelques ajustements à faire. Le monde est devenu moins stable et moins solide, mais il y avait encore quelques lignes directrices pour bien faire. Ne comptez pas sur un emploi à vie. Apprenez à vous commercialiser. Sois intéressant. Communiquer. Ne vous donnez pas la peine de suivre tout ce qui se passe. Gardez un doigt en l’air pour remarquer dans quel sens le vent souffle. Si vous avez besoin de quelque chose, et que vous avez vos antennes, il viendra probablement à vous. Pas besoin d’accumuler tout ça au sous-sol à l’avance. Fais ce que tu penses être juste, pas ce que tes parents t’ont dit de faire.

Je ne sais pas comment le monde 5D devrait s’appeler. Je ne sais pas non plus quels sont les principes pour y survivre, car nous ne l’avons pas encore fait. Mais, quelques possibilités :

Il n’y a pas de bonnes pensées. Vous avez besoin d’avoir la flexibilité d’avoir des options dans votre façon de penser et d’être en mesure de choisir entre elles en fonction de ce qui fonctionne le mieux. Si vous n’avez qu’une seule façon de penser à quelque chose, vous êtes coincé.

L’information n’est pas une réalité et ne devrait jamais être acceptée à sa valeur nominale. Si quelqu’un vous dit quelque chose, vous devez être prêt à évaluer si cela fonctionne pour vous, si cela peut être vérifié par rapport à quelque chose d’observable, et si cela vous semble juste.

Pour qu’il se passe quelque chose, vous devez être capable de nommer ce que c’est. Il faut que ce soit une pensée complète. Beaucoup d’autres choses ne sont pas nécessaires. Il n’est pas nécessaire que ce soit réaliste ou élaboré, mais il faut que ce soit clair.

Tu dois être conscient de ce que tu penses. Tu dois avoir le choix. Si vous acceptez simplement ce qui vous est présenté, vous vivrez dans le monde fantastique de quelqu’un d’autre. Si vous choisissez consciemment, vous pouvez changer de monde.

Le monde se réunit de la bonne façon si vous mettez délibérément en réseau les éléments que vous choisissez d’y intégrer. Il n’y a pas d’idéologie, de groupe ou de méthode que vous pouvez simplement rejoindre, ce qui vous permettra de vous en sortir sans que vous ayez à réfléchir. Tu dois penser à chaque pièce. Penser ne signifie pas répéter ou reformuler quelque chose que vous avez entendu. Cela signifie être conscient.

Penser n’est pas une analyse a posteriori. Penser est un choix. Vous ne pouvez choisir que s’il y a des options à choisir ou si vous créez des options. Pas de fausses options fabriquées de quelle marque de shampooing acheter, mais des options de différentes avenues à prendre. Ce n’est possible que si l’on s’étalonne par rapport aux résultats d’une manière ou d’une autre.