La légende de Monsieur Gorsky et Neil Amstrong

Anecdote fake sur le voyage sur la lune

Le 21 juillet 1969, Neil Armstrong, qui était à bord d’Apollo 11 avec Collins et Aldrin, commanda la première mission pilotée sur la Lune. Il posa le premier pied humain sur la Lune, dit sa célèbre phrase mais aussi la célèbre « Good Luck Mr Gorsky », sauf que cette phrase est en fait pure invention.

Voici la légende de Monsieur Gorsky

En marchant sur la Lune, il a dit, vraiment « c’est un petit pas pour un homme, mais un grand pas pour l’humanité ». Mais une anecdote raconte aussi que lorsque Armstrong marcha sur la Lune et dit cette phrase célèbre mais il ajouta une autre phrase intrigante.

« Bonne chance M. Gorsky »

M. Gorsky ? Personne avec ce nom de famille n’était à Houston, donc que cela signifiait-il ?

L’anecdote explique qu’un jour Neil Armstrong avait 10 ans et jouait avec ses petits amis dans la rue de son quartier, un quartier américain typique avec une large rue entre les maisons de jardin où l’on passe la tondeuse à gazon et on construit une cabane dans les arbres… Ils jouaient au baseball, ils couraient. Pendant la partie de base ball, un jeune frappa la balle et le coup mal dirigé envoya la balle allait au jardin du voisin Monsieur Gorsky.

Armstrong entra dans son jardin sans faire un bruit, la balle était déjà tombée et avait même cassé une vitre… Et pendant qu’il attrapait la balle, il entendit la femme de M. Gorsky crier scandalisé.

Du sexe oral ? Tu te moques de moi, tu auras du sexe oral quand le fils du voisin marchera sur la lune !

Et c’est ce qui explique pourquoi Armstrong souhaitait bonne chance à M. Gorsky alors qu’il marchait sur la Lune… Il lui avait obtenu la récompense tant espéré de sa femme.

Mais c’est faux, dommage car ça aurait été incroyable comme histoire

Et oui, cette histoire est en réalité totalement fausse, une légende urbaine que les étudiants aiment bien se raconter entre eux en faisant comme si c’était vrai, et certains y croient. Voici un article sur un site de référence qui aborde le sujet de monsieur Gorsky.